Généalogie

Il y a près de 25 ans, l'institutrice d'un de mes enfants a demandé à ses élèves de réaliser un frise chronologique familiale.
J'ignore si cet exercice pédagogique a été utile aux gamins d'alors, mais il a eu pour effet indirect d'ajouter la généalogie à la liste déjà très longue de mes passions.

Petit à petit, j'ai exploré les ramifications des arbres généalogiques des familles Kedous, Lebouc, Lenoir et Najar.
Désormais, plus de 7 000 personnes figurent dans ma base de données généalogiques accessible en ligne.

Quelques points saillants de cette généalogie :

Généalogie des familles Kedous Lebouc Lenoir Najar - Le café Lebouc rue de Vaugirard à Paris vers 1900

Je suis, par avance, friand de tout contact, échange ou question sur cette généalogie. Pour ce faire, merci de cliquer sur ce lien.

J'ai aussi rédigé une synthèse de mes expériences de généalogiste amateur sous forme de conseils pour débuter ses recherches.

Dernières publications généalogiques

Généalogie : les enfants de Paul et Othman, 3 siècles, 3 continents

Boulevard Othman

En 1728, à Alle sur Semois, en Belgique, venait au monde Paul Brasseur.
Peu après, en Turquie, à Gediz, naissait Othman Kedous.

Paul et Othman ne se connaissaient pas et ne se sont jamais rencontrés.
Pourtant, 9 générations plus tard, à la fin du 20ème siècle, ils avaient des descendants communs.

La suite de cette histoire est à retrouver sur mon blog Humeurs Mondialisées

Récit : Françoise Arbenne-Reinier migrante de Savoie à Paris

Un destin français : Françoise Arbenne-Reinier migrante de Savoie à Maisons-Alfort près de Paris

4 générations me séparent de Françoise Arbenne-Reinier, grand-mère de mon grand-père paternel, née à Chambéry, en Savoie, le 28 juillet 1837.

L'histoire mouvementée de cette femme illustre les mutations de la révolution industrielle et les migrations qui les ont accompagnées.

J'ai retracé la vie de mon aïeule à travers un récit et de nombreuses images à retrouver sur mon blog Humeurs Mondialisées.

Chronique : descendants de sans-papiers, morts pour la France entre 1914 et 1918

Descendants de sans-papiers morts pour la France durant la première guerre mondiale

Aperçu des trajectoires généalogiques de Paul-Honoré et Louis-Belloni Choppick, morts pour la France durant le premier conflit mondial, comme 1.4 millions de français. Tous les deux étaient des descendants directs de Léopold Choppick et Madeleine Wolf, immigrés sans-papiers ayant bricolé un état-civil alsacien, mes arrière-arrière-arrière-grand-parents...

Les détails de cette étonnante histoire sont à retrouver dans une chronique retraçant un siècle français de la famille Choppick.

Didier Lebouc